Du point de vue éthique

  • L’homme ne devient homme qu'en s'engageant, et le 1er engagement est vis-à-vis de lui même.

  • L’homme est un être en relation.

  • La relation n'est qu'interindividuelle (relation à ce que l'on respire ...)

  • On n'est homme que dans la mesure où l'on reconnaît d'autres hommes.

  • Permanence à soi et à l'environnement.

  • Chacun est responsable de la relation et de lui-même dans la relation.

  • Il s'agit d'une relation à soi dans sa corporalité et non d'une relation à l'image sociale et émotionnelle de soi.

  • La relation est réciproque.

  • Relation à soi ne passant pas par l'image.

Du point de vue méthodologique

  • La relation ne passe ni par l'exemple, ni par le modèle.

  • Faire confiance et se faire confiance.

  • Une des caractéristiques du Ramain est de demander aux gens de créer des relations, ce qui exclut toute possibilité de relation de subordination définie ou instaurée.

La pensée de SIMONNE RAMAIN
penseec.jpg
©Pécub